Fin du diesel et de l’essence : ce que Paris propose vraiment

de | 13 octobre 2017

Plusieurs médias ont annoncé jeudi matin que «Paris va interdire les véhicules diesel et essence en 2030». Cette information est fausse. Vous trouverez ci-dessous ce que projette en vérité la Ville de Paris.

Pour réduire la pollution, protéger votre santé et lutter contre le dérèglement climatique, Paris travaille depuis novembre 2016 à un nouveau Plan Climat Air Énergie territorial, qui sera soumis en novembre prochain au vote du Conseil de Paris.
Plus de 1. 000 contributions de citoyens ont été recueillies lors d’une trentaine de réunions et par Internet.

Ce plan projette de faire de Paris une ville neutre en carbone en 2050. Cela se décline dans tous les domaines. En ce qui concerne les transports, il fixe pour ambition la fin des moteurs diesel à Paris en 2024 et à essence en 2030.

Cette ambition coïncide avec celle du gouvernement. Nicolas Hulot a annoncé le 9 juillet la fin des véhicules thermiques dans toute la France en 2040. Respecter ce calendrier national implique de fait une disparition du diesel et de l’essence dans les grandes villes à horizon 2030, puis dans un second temps dans les territoires ruraux.

Aucune mesure d’interdiction ou de sanction ne figure dans le nouveau Plan Climat Énergie territorial de Paris.

Pour en savoir plus c’est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *