Pour une nouvelle école dans le 8e !

de | 26 juin 2015

Depuis plusieurs années, je suis convaincue de la nécessité de voir notre arrondissement doté d’une nouvelle structure scolaire dans le nord du 8e, tant les écoles Moscou et Florence sont surchargées et vétustes.

Il y a plusieurs années, dès les premières rumeurs – avérées – du départ de l’INPI de la rue de Saint-Pétersbourg, élus d’alors et parents d’élèves ont souhaités y voir l’implantation d’un nouvel établissement scolaire. Mais plusieurs éléments ont entravés ce projet : le terrain appartenait à l’Etat, et les premières études techniques effectuées par les services des Affaires Scolaires de la Ville ont émis des réserves sur l’adaptabilité des lieux pour une telle affectation.

Dès 2007, lors du compte-rendu de mandat du Maire de Paris dans le 8e arrondissement, et face aux rumeurs contradictoires qui circulaient, j’avais personnellement posé la question à Bertrand Delanoë sur le devenir de cette parcelle. La réponse avait été très claire : « il n’y aura pas d’école rue de Saint-Pétersbourg, car les lieux ne sont pas adaptés ».

Dès lors, j’ai considéré qu’il n’était pas constructif de se focaliser sur ces locaux, et qu’il fallait, au contraire, réfléchir et œuvrer pour obtenir la construction d’une école dans une autre localisation du nord de l’arrondissement. Ceci figurait d’ailleurs parmi les propositions du projet municipal de mon équipe lors de la dernière campagne municipale.

Et c’est ce que j’ai fait, dès mon élection au Conseil d’Arrondissement, en rencontrant dès mai 2014 Alexandra Cordebard, Adjointe aux Affaires Scolaires d’Anne Hidalgo pour lui signifier la nécessité d’une école supplémentaire. Pour la sensibiliser encore davantage, j’ai organisé une rencontre, pour lui permettre personnellement de visiter nos écoles surchargées. A mon initiative, les représentants des parents d’élèves ont été reçus à l’Hôtel de Ville. J’ai enfin insisté sur le fait que depuis plusieurs années une parcelle, rue de Constantinople est réservée, dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme, pour un équipement public.

Lorsque, sur décision de l’Etat, un centre d’hébergement temporaire a ouvert dans les anciens locaux de l’INPI, j’ai alerté sur l’incidence immédiate sur les effectifs des écoles avoisinantes. Aujourd’hui, le rachat par la Ville de la parcelle et le projet d’y réaliser 84 logements sociaux et des bureaux rend encore plus indispensable la mise en chantier d’une nouvelle école.

Je n’ai jamais varié dans mon discours devant le conseil de quartier Europe, ou lors de mes contacts réguliers avec les parents d’élèves. J’œuvre avec détermination pour que notre arrondissement ait une nouvelle école, et il m’a toujours semblé clair que celle-ci ne pourrait se situer rue de Saint-Pétersbourg ; c’est pour cela qu’après avoir pris connaissance du mot d’ordre de la manifestation du 23 juin dernier, je ne m’y suis pas rendu. En revanche, fidèle à ma volonté de voir une école s’implanter le plus tôt possible j’ai, ce mois-ci, de nouveau écrit à Madame la Maire de Paris afin d’insister sur l’éventualité de voir la parcelle de la rue de Constantinople, dans les locaux du groupe PSA, devenir un groupe scolaire. Des contacts sont aujourd’hui initiés entre la Ville et cette entreprise, et je souhaite qu’ils aboutissent au plus vite.

Copie du courrier adressé à Anne Hidalgo : lettre_AH_preemption

4 réflexions au sujet de « Pour une nouvelle école dans le 8e ! »

  1. MACRET Philippe

    Bonjour,

    Si je suis d’accord avec vous sur les intentions et l’objectif final, je ne le suis pas sur les moyens.
    Je ne suis pas d’accord pour que l’on baisse les bras sur un dossier d’actualité, qui ne se représentera pas !
    Je sais, nous savons que, de même que Madame La Maire, votre idée est la rue de Constantinople
    Mais c’est encore abandonner un projet réel pour une utopie !

    Utopie ou calendes Grecques, en effet :
    rien ne dit que Citroen sera vendeur, il avait refusé une première discussion il y a quelques temps,
    rien ne dit que le site est approprié, une étude des services de la Mairie à la même époque avait montré que des frais de dépollution importants, très importants étaient à prévoir,
    cette même étude avait conclu à un cout supérieur à ceux lancés pour l’INPI,
    cout bien supérieur si mes souvenirs sont bons au chiffre inscrit au PIM (qui semble tant satisfaire Mme La Maire)
    enfin et ce n’est pas négligeable, cette rue ne faisant pas partie du quartier Europe, les associations de Parents d’élèves semblent contre !

    Bien cordialement

    Philippe MACRET

    Répondre
    1. Corine Barlis Auteur de l’article

      Bonjour, Citroën est bel et bien vendeur, et c’est une bonne nouvelle pour le quartier. Je préfère une école rue de Constantinople qu’aucune école. Bien cordialement.

      Répondre
      1. MACRET

        Bonjour,
        Avez vous des nouvelles , car il semble que les négociations n’aient pas encore abouties et Madame la Maire se gargarise d’avoir obtenu une école !
        dans l’attente de vous lire
        philippe MACRET

        Répondre
        1. Corine Barlis Auteur de l’article

          Bonjour, Je vous confirme que les négociations ont abouties, la ville préempte bien la parcelle et une école de 8 classes y sera construite. Par contre je n’ai pas encore le calendrier précis de début des travaux. Cordialement.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *