Dans le 8e la démocratie locale est-elle sous contrôle ?

de | 11 avril 2015

Ce 9 avril avait lieu le Conseil de Quartier Saint Philippe du Roule, pour lequel l’ordre du jour fourni odj_cdq_stphil_avril2015  montrait le sérieux du travail effectué par le bureau du Conseil depuis son élection lors de la séance de l’automne. Malheureusement la réunion ne s’est pas passée comme prévu.

En effet, c’est tout d’abord contrairement aux autres Conseil de Quartier de l’arrondissement,  Mme la Maire qui a présidé la séance, mettant à mal sa volonté antérieurement exprimée de laisser à ces Conseils une certaine autonomie. Plus surprenant encore, l’ordre du jour prévu par le bureau du Conseil a été totalement chamboulé. En effet, alors que la sécurité n’avait pas été mise à pas à l’ordre du jour, la parole a été donné en introduction au Commissaire du 8e, Adjoint de Mme la Commissaire Centrale Monsieur Messager, alors que Mme Sobry, Commissaire Centrale, était elle-même venue échanger avec la population la fois d’avant. Si certaines personnes présentes ont pu poser leurs questions et obtenir des réponses officielles, rien de supplémentaire par rapport aux échanges de la séance précédente.

Après un long moment le premier point prévu à l’ordre du jour pu enfin être abordé à savoir les propositions du bureau du Conseil dans le cadre du budget participatif. Et elles sont nombreuses : mur végétalisé, remise en eaux des fontaines des champs élysées, installation de caméras de vidéo-surveillance rue de Ponthieu… L’équipe animant le Conseil avait bien préparé les choses avec photos, vidéo-projecteur, présentation professionnelle des projets.

Mais le temps étant plus que compté, après pas moins d’une heure de débat consacrée à la sécurité, il fallu aller vite, très vite même pour évoquer ces fructueuses propositions, et tout cela pour s’entendre répondre de la part de Mme la Maire, pour la plupart d’entre elles  « je m’en occupe déjà, c’est inutile » à la grande surprise des membres du bureau qui n’étaient pas informés. Situation plus que frustrante après des semaines de travail.

Les débats du Conseil de Quartier St Philippe du Roule étant souvent accaparés par les soucis rencontrés par les habitants de la rue de Ponthieu le bureau a eu la bonne idée de proposer la création d’une association de la rue de Ponthieu afin de créer une autre instance complémentaire où en débattre. Mais au moment où le sujet commençait à peine à être abordé, Mme la Maire a soudain levé la séance, sans prévenir, alors même que la référente du Conseil avait encore le micro à la main prête à s’exprimer !

Tout ceci me laisse frustrée et inquiète. Si la Maire du 8e voulait contrôler et avoir la main mise sur les Conseils de Quartier elle ne s’y prendrait pas autrement ! On ne peut pas dire officiellement aux bureaux des Conseils de Quartier qu’ils prévoient l’ordre du jour et animent les débats et le jour J faire le contraire.

De même qu’on ne peut pas imposer le thème de la sécurité à l’ordre du jour quand, dans le même temps, on a refusé quelques jours plus tôt en Conseil d’Arrondissement d’associer la population du 8e à la réflexion du Contrat Local de Sécurité de l’arrondissement au motif que les élus savent ce qu’ils font et que l’on n’a pas besoin de l’avis de la population pour élaborer ce contrat.
Je trouve le Conseil d’hier inquiétant et révélateur d’une manière de concevoir le rapport aux citoyens et de la manière de faire de la politique. Ce n’est pas la mienne !

Pour finir sur une note malgré tout positive la page facebook du Conseil de Quartier Saint Philippe du Roule devrait bientôt voir le jour et nous pourrons y consulter les projets du Conseil sans censure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *