La Maire de Paris a annoncé la création d’une police municipale

de | 31 janvier 2019

Anne Hidalgo a annoncé vendredi 25 janvier la création d’une police municipale à Paris en 2020.

Vous êtes nombreux à vous posez des questions suite à cette annonce.

La création de la police municipale parisienne remet-elle en cause les pouvoirs de la préfecture de police?

Non, la création de la police municipale parisienne se fera dans le strict respect de la répartition actuelle des pouvoirs entre la Maire de Paris et le Préfet de Police. Il n’y aura aucune remise en cause des pouvoirs du Préfet de Police qui demeure l’autorité principale en matière de sécurité à Paris.

La création de la police municipale parisienne remet-elle en cause les pouvoirs de la préfecture de police?

Non, la création de la police municipale parisienne se fera dans le strict respect de la répartition actuelle des pouvoirs entre la Maire de Paris et le Préfet de Police. Il n’y aura aucune remise en cause des pouvoirs du Préfet de Police qui demeure l’autorité principale en matière de sécurité à Paris.

Faut-il une nouvelle loi pour créer la police municipale parisienne ?

Depuis le vote de la loi sur le statut de Paris de février 2017, la Maire de Paris est désormais dotée de toutes les compétences de police municipale qui intéressent la sécurité des Parisiens dans leur vie quotidienne.

La police municipale parisienne sera-t-elle chargée de la lutte contre le trafic de stupéfiants ou les ventes à la sauvette ?

Non, cela ne changera pas. À Paris comme partout ailleurs en France, le trafic de stupéfiants et la vente à la sauvette constituent à ce jour des délits. Le démantèlement des trafics et des réseaux relève donc de la compétence de la police nationale.

Les futurs policiers municipaux parisiens pourront-ils effectuer des contrôles d’identité ou interpeller des individus ?

Les actuels agents municipaux en charge de la sécurité, comme les futurs policiers municipaux parisiens, ne peuvent effectuer de contrôles d’identité mais seulement procéder à des relevés d’identité si une infraction a été commise, sauf s’ils se trouvent sous la responsabilité d’un policier national.

Les futurs policiers municipaux parisiens disposeront-ils d’un nouvel équipement ?

Certains agents municipaux en charge de la sécurité à Paris sont déjà équipés de bâton de défense et bombes lacrymogènes. Cela n’évoluera pas.

Des caméras de vidéo-protection seront-elles utilisées pour verbaliser ?

Afin de rendre plus efficace la protection des usagers de la route et des piétons, la Ville de Paris expérimente depuis septembre 2018 la vidéo-verbalisation. Cette expérimentation a été concluante et sera désormais pérennisée et développée progressivement.

Les effectifs de police nationale dans les commissariats vont-ils diminuer ?

Il est documenté que l’État a nettement diminué les effectifs de policiers nationaux dans les commissariats à Paris entre 2008 et 2015. Ils sont aujourd’hui stabilisés.

Les futurs policiers municipaux parisiens pourront-ils être réquisitionnés pour assurer le maintien de l’ordre ?

Les agents municipaux ne peuvent être réquisitionnés par le Préfet de Police que dans le cadre de leurs compétences.

Les futurs policiers municipaux parisiens seront-ils présents en soirée et le week-end ?

Les actuels agents municipaux en charge de la sécurité sont déjà présents en soirée, la nuit et le week-end.

La police municipale parisienne sera-t-elle directement joignable ?

Oui. Aujourd’hui, les agents municipaux en charge de la sécurité sont joignables via l’application « Dans ma Rue », par courriel, courrier ou encore sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter). L’objectif est de créer un lien encore plus direct avec les habitants.

Combien cela va coûter ?

À ce stade, le coût pour 2019 est évalué entre 1 et 1,5 million d’euros pour les équipements (gilets tactiques, terminaux portatifs, rampes lumineuses pour les voitures, etc.) et 2 millions d’euros pour la masse salariale, avec le recrutement d’ici juillet de 60 agents, dont une trentaine de médiateurs dédiés à la prévention des rixes.

Retrouvez plus de détails sur paris.fr

ainsi que l’article sur Michel Felkay, Ancien commissaire divisionnaire, ex-patron de la police des transports, Michel Felkay est arrivé depuis peu à la tête de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la Ville de Paris et futur patron de la police municipale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *